Vous lisez
La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?

La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?

Maxence Fabrion
  • 85% des consommateurs français achètent désormais en ligne, soit 37,5 millions de personnes, selon la Fevad.
  • Casino a ouvert les portes de la distribution française à Amazon en mars 2018 avec un partenariat Monoprix-Amazon Prime Now. Dans ce cadre, Monoprix a accepté de déléguer sa supply chain à Amazon. Rallye, la maison-mère de Casino, affichait fin 2018 un endettement critique de 2,9 milliards d’euros.
  • Carrefour a débloqué 2,8 milliards d’euros d’investissements sur 5 ans dans le digital dans le cadre de son plan de transformation Carrefour 2022.
  • Carrefour a noué un partenariat avec Google en juin 2018 pour se doter d’un environnement numérique performant. Le distributeur français permet ainsi à la filiale d’Alphabet d’accéder à l’ensemble des spécificités qui régissent le fonctionnement du groupe, au risque de dévoiler des détails stratégiques pouvant donner des idées aux GAFA pour tirer profit d’une telle situation.
  • Amazon prévoit d’ouvrir jusqu’à 3 000 magasins sans caisse Amazon Go d’ici 2021. Pour l'heure déployé aux États-Unis, ce concept d’épicerie high-tech pourrait avoir des effets dévastateurs sur les surfaces de vente détenues par les distributeurs français.

1 Français sur 3 a été client d'Amazon en 2018.
Selon Kantar, 21,2 millions de Français ont effectué au moins un achat sur la marketplace du géant américain l’an passé. Avec un chiffre d’affaires de ...

Que pensez-vous de cet article?
Pas convaincu
0
Peu intéressant
0
Intéressant
0
Très Intéressant
0
Revenir vers le haut de page