Vous lisez
[Disruption Protestante] Paul-Louis Belletante : «Station F, c’est un abattoir»

[Disruption Protestante] Paul-Louis Belletante : «Station F, c’est un abattoir»

La semaine dernière, Dimitri Régnier nous racontait son aventure entrepreneuriale en déplorant le fait que l’écosystème de soutien à l’innovation ne favorise qu’un seul modèle : celui de la start-up à l’ambition légendaire de création d’un monopole.

Aujourd’hui, je vous emmène au Pays basque pour rencontrer Paul-Louis Belletante, dont la société, Betterise, ne manque pas d’ambition. Mais il est pourtant sorti des canons traditionnels du circuit start-up à levées de fonds, incubation «prestigieuse» et keynotes inspirantes. Dans cette conversation, il m’a expliqué la différence qu’il fait entre startupeur et entrepreneur, pourquoi l’open innovation dans les grandes organisations est un mythe et enfin les raisons du déménagement de ses équipes de Paris vers Biarritz.

Bonne désinspiration !

Les notes de l’épisode avec des liens pour aller plus loin sont à retrouver sur : disruption-protestante.fr

Vous pouvez suivre l’actualité de la série sur Twitter : @disruptionpr

Que pensez-vous de cet article?
Intéressant
0
Pas convaincu
0
Peu intéressant
0
Très Intéressant
0
Revenir vers le haut de page