Vous lisez
[Disruption Protestante] Dimitri Régnier : «J’aurais fait comme une sandwicherie»

[Disruption Protestante] Dimitri Régnier : «J’aurais fait comme une sandwicherie»

Dans les deux premiers épisodes de cette saison, nous nous sommes intéressés à des questions de vocabulaire plutôt théoriques avec Irénée Régnauld et Jean-Marie Le Gall pour poser les bases de la désinspiration.

Dans les prochains épisodes, nous rentrerons dans le vif du sujet en rencontrant des entrepreneurs, à succès, à échecs et surtout ayant une définition du succès bien différente des idéaux startupistes à base de levées de fonds incroyables et de création de monopole légendaire.

Aujourd’hui, je vous emmène à Nantes pour discuter avec Dimitri Régnier de son expérience ratée dans le milieu des start-up avec son projet Les Bookonautes. On y parle d’engrenage de l’inspiration et du système d’aide à l’innovation qui s’entretient en vase clos, ce qui explique que le modèle d’hypercroissance soit le seul mis en avant.

Bonne désinspiration !

Les notes de l’épisode avec des liens pour aller plus loin sont à retrouver sur : disruption-protestante.fr

Vous pouvez suivre l’actualité de la série sur Twitter : @disruptionpr

Que pensez-vous de cet article?
Intéressant
0
Pas convaincu
0
Peu intéressant
0
Très Intéressant
0
Revenir vers le haut de page