Florence Gsell

Florence Gsell

J’ai commencé ma vie professionnelle dans une banque française qui m’a, après quelques mois à son siège parisien, proposé une mission dans sa filiale de New York. J’y réalisais des études d’analyse financière tout en prenant des cours du soir de théâtre et de philosophie à la New School for Social Research. C’est à la New School que j’ai découvert la philosophie du droit et des auteurs qui, comme Herbert L.A. Hart, m’ont beaucoup marquée. C’est là, également, que j’ai pris conscience de mon goût pour le “monde des idées” (pour reprendre la belle expression de Raymond Aron) et pour le droit en particulier. Rentrée en France, je me suis (ré-) inscrite à la Faculté de droit avec l’ambition d’une carrière universitaire. J’ai eu la chance d’étudier le droit privé et la philosophie du droit tout en ayant, parallèlement, le privilège de conserver des liens avec le monde de l’entreprise. J’ai ainsi pu rédiger ma thèse de droit privé avec le soutien d’Axa, qui m’a accueillie un peu plus de 4 ans dans sa filiale consacrée aux grands risques internationaux. J’ai soutenu ma thèse intitulée “Recherches sur la notion de causalité” sous la direction d’Horatia Muir Watt à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne en 2005 (vous pouvez lire ma thèse en cliquant ici). J’ai eu, depuis, le bonheur de pouvoir poursuivre une carrière académique, d’abord comme maître de conférence puis comme professeur.

1 Articles Published | Follow: